actu_europe.png

France : "la prison est essentielle pour comprendre le djihadisme français"

Le chercheur au sein de la chaire Moyen-Orient Méditerranée de l’École normale supérieure publiera en janvier un livre très attendu sur le djihadisme français.

LE FIGARO. - Votre travail dépasse le simple cadre du djihadisme en prison, mais vous avez été amené à conduire maints entretiens avec ces prisonniers dits radicalisés. Qu’en retirez-vous?

Hugo MICHERON. - La prison est un espace central pour comprendre le djihadisme français. Elle en constitue le premier réservoir humain: avec 500 djihadistes incarcérés dans nos établissements pénitentiaires, c’est plus que le nombre de combattants français actuellement en Syrie et en Irak. Il y a eu, en quelque sorte, transfert d’un territoire à un autre, depuis l’effondrement du califat de Daech, que les djihadistes ont identifié comme tel.

Lire l'article entier (éditions abonnés)

Source — Le Figaro

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png