La coopérative Transport Challenger, qui emploie exclusivement des personnes sous main de justice, met la clé sous la porte suite aux changements législatifs votés en "procédure accélérée" qui imposent dorénavant aux chauffeurs une clause d'honorabilité. En pratique, les personnes ayant un casier judiciaire avec mention d'une condamnation de plus de six mois d'emprisonnement ne peuvent plus obtenir la carte professionnelle nécessaire pour exercer leur métier. Les sociétaires de la coopérative, dont Prison Insider fait partie, ont rédigé une tribune pour partager leur colère et leur indignation.

D’un coté, une main nous a été tendue, pendant quatre ans, dans le cadre des aides à l’emploi ; de l’autre, nous sommes chassés d’un coup de pied, évincés du transport de personnes en raison d’un casier judiciaire.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png