Traitements dégradants, nombre de prisonniers en augmentation malgré une diminution du taux de criminalité. État des lieux.

Publié le 6 juin 2018.

Penal Reform International and le Thailand Institute of Justice co-publient leur rapport annuel visant à fournir un compte-rendu global sur la situation des prisons et l’usage de l’emprisonnement à travers le monde. Le premier bilan montre des conditions dégradantes de détention ainsi qu’une hausse du nombre de prisonniers. Et ce, malgré une baisse globale de la criminalité dans la plupart des sociétés.

"En quoi la sanction est-elle proportionnée lorsque l’on répond à des infractions à caractère non-violent par des peines de prison de plus en plus longues ? Est-ce bien la seule réponse que nous avons à offrir ?

Avant-propos du rapport par Helen Clark, ancienne Première ministre de Nouvelle-Zélande (1999-2008), puis administratrice du Programme des Nations unies pour le développement (2009-2017)."

Le rapport précédent estimait à 10.35 millions le nombre de personnes détenues à travers le monde. L’Erythrée, la Somalie, ou encore la Corée du Nord ne fournissent pas de statistiques. Les personnes détenues dans des locaux de police ou de garde à vue ne sont pas comptabilisées. Les chiffres actuels se rapprocheraient ainsi de 11 millions.

Le nombre de prisonniers à perpétuité augmente particulièrement au cours des dernières décennies

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png