Année
Contributeur(s)Observatoire ivoirien des droits de l'homme / Frédéric Le Marcis / Prison Insider

Contact avec l'extérieur

Toutes les personnes détenues disposent d’un droit de visite

non

Un détenu peut se voir refuser le droit de visite quand il est sanctionné.

Les visiteurs doivent payer pour rendre visite à un proche.

Une visite rapporte 2000 francs CFA (environ 3 €) à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan.

Trois journées par semaine sont réservées aux visites contre deux matinées par semaine à la maison d’arrêt et de correction de Grand Bassam.

Personnes autorisées à la visite

  • membres de la famille
  • proches

Les personnes détenues sont autorisées à recevoir la visite de leurs enfants ou de mineurs proches

oui

Les visites conjugales sont autorisées

non

Les visiteurs sont autorisés à apporter de la nourriture, des vêtements. Les prisonniers peuvent recevoir de la nourriture de leurs proches. Les proches doivent fournir les tenues vestimentaires, les draps et les serviettes.

L’échange de courrier est autorisé

oui

Les personnes détenues sont autorisées à passer des appels vers l’extérieur

non

L’usage du téléphone portable est autorisé

non

Les personnes détenues et leurs correspondants ont accès à un dispositif de vidéoconférence

non