Actualité

États-Unis : les gardiens de prison de Jeffrey Epstein inculpés

Tova Noel et Michael Thomas sont accusés de n’avoir pas fait les rondes de surveillance qu’ils devaient effectuer le jour de la mort du financier.

Quelles sont les circonstances précises de la mort de Jeffrey Epstein ? Trois mois après, la justice américaine a inculpé, mardi 19 novembre, ses gardiens de prison, accusés d’avoir falsifié des documents certifiant qu’ils avaient effectué leurs rondes alors que ce n’était pas le cas. Cette inculpation apporte une réponse partielle à une question qui reste controversée.

La mort le 10 août dans une prison fédérale new-yorkaise de ce financier, figure de la jet-set, avait mis fin de facto aux poursuites le visant pour avoir exploité sexuellement des jeunes filles mineures. Cette disparition a privé les victimes présumées d’un procès qui s’annonçait retentissant. Décrit par ses victimes présumées comme un prédateur sexuel insatiable, il risquait jusqu’à quarante-cinq ans de prison.

L’autopsie a conclu que le financier s’était suicidé par pendaison. Mais ce point est contesté : un expert mandaté par le frère de Jeffrey Epstein a estimé récemment que les éléments témoignaient « davantage d’un homicide que d’un suicide ».

Quelques jours après sa mort, le ministre américain de la justice (attorney general), William Barr, avait déploré de « graves » dysfonctionnements dans cette prison de Manhattan réputée particulièrement sûre où il était détenu depuis début juillet. Le directeur de l’établissement avait été muté et les deux gardiens suspendus.

Lire l’article entier

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png