Portfolio

Entrez dans l’information par l’image en partageant le regard singulier de photographes sur l’enfermement. Ces photographes témoignent de leur engagement en nous offrant leur portfolio.

1_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Vue de hauteur du site de la prison de Borj Erroumi au dessus de la ville de BIzerte dans le nord de la Tunisie. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
02_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Un surveillant de prison à l'entrée avant la Projection du film egyptien Out of the ordinary du réalisateur égyptien Daoued Abdel Sayed, en présence de l’acteur principal Khaled Abol Naga, devant 200 prisonniers de la prison de Borj Erroumi, dans le cadre du festival les Journées cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
03_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Un surveillant de prison dans la salle transformée en salle de projection du film egyptien Out of the ordinary du réalisateur égyptien Daoued Abdel Sayed, en présence de l’acteur principal Khaled Abol Naga, devant 200 prisonniers de la prison de Borj Erroumi, dans le cadre du festival les Journées cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
04_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Un surveillant de prison dans la salle transformée en salle de projection du film Out of the ordinary du réalisateur égyptien Daoued Abdel Sayed, en présence de l’acteur principal Khaled Abol Naga, devant 200 prisonniers de la prison de Borj Erroumi, dans le cadre du festival les Journées cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
05_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Un surveillant de prison dans la salle transformée en salle de projection du film égyptien Out of the ordinary du réalisateur Daoued Abdel Sayed, en présence de l’acteur principal Khaled Abol Naga, devant 200 prisonniers de la prison de Borj Erroumi, dans le cadre du festival les Journées cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
08_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Projection du film Out of the ordinary du réalisateur égyptien Daoued Abdel Sayed, en présence de l’acteur principal Khaled Abol Naga, devant 200 prisonniers de la prison de Borj Erroumi, dans le cadre du festival les Journées cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
09_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Projection du film egyptien Out of the ordinary du réalisateur égyptien Daoued Abdel Sayed, en présence de l’acteur principal Khaled Abol Naga, devant 200 prisonniers de la prison de Borj Erroumi, dans le cadre du festival les Journées cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
10_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Projection du film Out of the ordinary du réalisateur égyptien Daoued Abdel Sayed, en présence de l’acteur principal Khaled Abol Naga, devant 200 prisonniers de la prison de Borj Erroumi, dans le cadre du festival les Journées cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
11_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Interview de l'acteur principal Khaled Abol Naga, avant la projection du film Out of the ordinary du réalisateur égyptien Daoued Abdel Sayed. Khaled Abol Naga présente le film devant 200 prisonniers de la prison de Borj Erroumi, dans le cadre du festival les Journées cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
12_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Ali Mrabet, un des organisateurs est interviewé par des journalistes avant la projection du film Out of the ordinary du réalisateur égyptien Daoued Abdel Sayed. L’acteur principal Khaled Abol Naga, est présent pour présenter le film devant 200 prisonniers de la prison de Borj Erroumi, dans le cadre du festival les Journées cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
13_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Après la projection du film égyptien Out of the ordinary du réalisateur égyptien Daoued Abdel Sayed, l’acteur principal Khaled Abol Naga présente le film devant 200 prisonniers de la prison de Borj Erroumi, dans le cadre du festival les Journées cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
14_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Des prisonniers regardent la projection du film ‘Out of the ordinary’ du réalisateur égyptien, Daoud Abdel Sayed, projeté dans la prison de Borj Erroumi en présence de l'acteur principal Khaled Abol Nada dans le cadre du Festival des Journées Cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
15_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Des prisonniers regardent la projection du film ‘Out of the ordinary’ du réalisateur égyptien, Daoud Abdel Sayed, projeté dans la prison de Mahdia en présence de l'acteur principal Khaled Abol Nada dans le cadre du Festival des Journées Cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
16_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Des prisonniers regardent la projection du film ‘Out of the ordinary’ du réalisateur égyptien, Daoud Abdel Sayed, projeté dans la prison de Mahdia en présence de l'acteur principal Khaled Abol Nada dans le cadre du Festival des Journées Cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
21_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Des prisonniers regardent la projection du film ‘Out of the ordinary’ du réalisateur égyptien, Daoud Abdel Sayed, projeté dans la prison de Mahdia en présence de l'acteur principal Khaled Abol Nada dans le cadre du Festival des Journées Cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
26_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Un des prisonniers peint le portrait de l'acteur principal, présent pendant la projection du film "Out of the ordinary" du réalisateur égyptien Daoued Abdel Sayed, devant 200 prisonniers de la prison de Borj Erroumi, dans le cadre du festival les Journées cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
27_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
L'acteur Khaled Abol Naga soulève son portrait peint par un des prisonniers après la projection du film "Out of the ordinary" du réalisateur égyptien Daoued Abdel Sayed, devant 200 prisonniers de la prison de Borj Erroumi, dans le cadre du festival les Journées cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
28_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Interview de Mahdi (prénom modifié) qui a peint le portrait de l'acteur Khaled Abol Naga, présent pendant la projection du film Out of the ordinary du réalisateur égyptien Daoued Abdel Sayed, devant 200 prisonniers de la prison de Borj Erroumi, dans le cadre du festival les Journées cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
29_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Vue depuis l'intérieur de la prison de Borj Erroumi après la projection du film "Out of the ordinary" du réalisateur égyptien Daoued Abdel Sayed, en présence de l’acteur principal Khaled Abol Naga, devant 200 prisonniers, dans le cadre du festival les Journées cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
37_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Emtyez Belali de l'Organisation Mondiale contre la torture, partenaire de cette action, est interviewée par des journalistes après la projection du film égyptien "Out of the ordinary" à Borj Erroui. Pour Emtyez, "cette initiative vise à ouvrir un débat et à exprimer le fait que, même si ils sont privés de liberté, les prisonniers sont aussi des citoyens tunisiens. Et en tant que tels, le festival leur fait vivre l'expérience du cinéma, comme les citoyens qui sont à l'extérieur." — Augustin Le Gall / Haytham pictures
30_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Vue depuis l'intérieur de la prison de Borj Erroumi après la projection du film "Out of the ordinary" du réalisateur égyptien Daoued Abdel Sayed, en présence de l’acteur principal Khaled Abol Naga, devant 200 prisonniers, dans le cadre du festival les Journées cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
31_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Vue extérieure de l'entrée de la prison de Borj Erroumi après la projection du film égyptien "Out of the ordinary" du réalisateur égyptien Daoued Abdel Sayed, en présence de l’acteur principal Khaled Abol Naga, devant 200 prisonniers, dans le cadre du festival les Journées cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
32_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Vue extérieure de la prison de Borj Erroumi après la projection du film égyptien "Out of the ordinary" du réalisateur Daoued Abdel Sayed, en présence de l’acteur principal Khaled Abol Naga, devant 200 prisonniers, dans le cadre du festival les Journées cinématographiques de Carthage 2015. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
33_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Cour intérieure de la prison de Mahdia après la projection du film ‘Out of the ordinary’ du réalisateur égyptien, Daoud Abdel Sayed, projeté dans la prison en présence de l'acteur principal Khaled Abol Nada. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
34_alg_tunisie.jpg
i
Légendes
Dortoir dans la prison de Madhia lors de la projection du film ‘Out of the ordinary’ du réalisateur égyptien, Daoud Abdel Sayed, projeté dans la prison de Mahdia en présence de l'acteur principal Khaled Abol Nada. — Augustin Le Gall / Haytham pictures
À retrouver dans
125

"Même si ils sont privés de liberté, ils ne sont pas privés de leurs droits. C'est aussi le moyen de leur montrer qu'ils ne sont pas isolés."

"Les défis sont énormes. Il existe néanmoins une volonté de changer la situation tant au sein du gouvernement que de la société civile."

alg_portrait.jpg

Augustin Le Gall

Photojournaliste

Augustin Le Gall, photojournaliste, vit et travaille entre la France et la Tunisie.
Son travail s’oriente vers une photographie documentaire et narrative, où le portrait-reportage occupe une place centrale. Il collabore principalement avec la presse internationale, des organisations non gouvernementales et des institutions internationales. Il est membre de l’agence Haytham Pictures (France) depuis 2013.

Portant un vif intérêt pour l’aire méditerranéenne, l’Homme et ses pratiques sont au coeur de son travail. Il revendique une photographie sur le long terme autour de la mémoire collective et des constructions identitaires, notamment dans des contextes traumatiques.
Son travail est régulièrement exposé notamment au Mucem (Marseille), Institut des cultures d'Islam (Paris), au siège de Amnesty International Londres, à Montréal avec Amnesty International Canada, au festival du film et Forum international des droits humains de Genève (2015) et de Paris (2016), à la bibliothèque nationale de Tunis, et à l'Institut français de Tunisie.

Son site
Haytham Pictures

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png