Actualité

Venezuela : actes de cannibalisme dans une prison

Deux prisonniers ont trouvé la mort dans une prison vénézuélienne dans de funestes circonstances. Durant une insurrection, ils auraient été les victimes de Dorangel Vargas, cannibale auto-proclamé à la solde d’un gang de prisonniers.
C’est une histoire qui a tout d’un cauchemar. Au Venezuela, les autorités enquêtent sur un cas qui donne la chair de poule. Durant une insurrection de prisonniers survenue dans un centre pénitencier situé à San Cristobal, dans l’ouest du pays, deux hommes ont été mutilés et assassinés. La paternité de cet acte est attribuée à l’un des détenus, connu pour ses crimes de cannibalisme. Il aurait ensuite forcé certains de ses codétenus à se nourrir de la chair des victimes, le tout sur fond de lutte des gangs.

Les familles des deux disparus – Anthony Correa et Juan Carlos Herrera – se sont exprimées depuis le drame. Luz Sepulveda, mère du premier cité, confie à Reuters : “Mon fils a été assassiné puis torturé et les détenus ont été forcés de se nourrir de sa chair. Comment peut-on expliquer un tel acte de cruauté ?”. Depuis le drame et sa décision de parler à la presse, cette mère de famille vit recluse dans une maison dont l’adresse est gardée secrète, pour éviter les représailles.

Lire l’article entier.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png