Actualité

Turquie : Selma Irmak, « La prison est notre seconde adresse »

«Le coup d’État de l’AKP (Parti de la justice et du développement) vise le front de la démocratie. Il illustre la peur du pouvoir face à une opposition qui grandit et s’élargit. La prison est devenue notre seconde adresse, mais nous continuerons de résister. Nous ici et notre peuple dehors. Je salue particulièrement les camarades femmes qui sont et seront le cauchemar de l’AKP ! » Ces mots de Selma Irmak, prononcés quelques minutes après son arrestation le 4 novembre dernier en même temps que dix autres députés du Parti démocratique des peuples (HDP), ne sont pas nouveaux dans la bouche de cette figure de la gauche turque et de la cause kurde. Qu’ils soient islamo-conservateur ou nationaliste, les différents pouvoirs ont toujours tenté d’étouffer la voix de cette intraitable politicienne qui continue pourtant de résonner par-delà les murs. Lire l’article en entier

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png