Actualité

Turquie : "ils m’ont fait mettre complètement nu, ils m’ont allongé par terre"

Pas une fois dans sa plainte, Erol ne prononce le mot de « viol », ni ne décrit complètement ce que lui ont fait les policiers d’Antalya, dans le sud-ouest de la Turquie après son arrestation. Le viol reste indicible en Turquie. En écrivant au procureur de la République, il se contente de décrire le reste, déjà terrifiant, des tortures subies dans un commissariat. Son cas, malheureusement, n’est pas isolé. La torture, qui avait reculé dans le pays à partir des années 2000 avec la perspective d’une adhésion à l’Union européenne, revient en force depuis le coup d’État manqué du 15 juillet dernier et la grande purge qui a suivi.

Édition pour les abonnés

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png