Actualité

Turquie : Fingen Yüksekdag. La résistance dans les veines

Moins célèbre que Selahattin Demirtas, son alter ego masculin avec qui elle partage la présidence du Parti démocratique des peuples (HDP), Fingen Yüksekdag n’en est pas moins honnie par Recep Tayyip Erdogan. Il faut dire que le pedigree de la députée de Van (Kurdistan turc) ne correspond guère aux valeurs du régime islamo-conservateur. Née en 1971 à Gölovasi, dans le district de Yumurtalik, dans la province d’Adana, Fingen grandit au sein d’une famille de paysans dont les difficultés l’amènent très tôt à l’action politique. En 1988, elle rejoint le Sosyalist Hareket (Parti socialiste) et participe à de nombreuses manifestations contre les régimes conservateurs qui se succèdent. Un an plus tard, à 18ans, lors d’un 1er mai, la jeune femme connaît pour la première fois les affres de la garde à vue. Bientôt, Fingen s’émancipe et s’installe à Istanbul où elle rejoint le mouvement Özgür Gençlik (Jeunesse libre) et fait ses premières armes comme journaliste. Lire l’article en entier

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png