Actualité

Russie : Alexeï Navalny condamné à neuf ans de prison supplémentaires

L’opposant russe de 45 ans était jugé depuis la mi-février pour escroquerie et offense à magistrat, des poursuites qu’il qualifie de politiques. Il purge déjà depuis un peu plus d’un an une peine de deux ans et demi de détention pour fraude.

L’opposant russe emprisonné, Alexeï Navalny, a été condamné, mardi 22 mars, à neuf ans de prison supplémentaire après avoir été reconnu coupable d’escroquerie et d’outrage à magistrat. “Navalny a commis une escroquerie, soit le vol de biens d’autrui par un groupe organisé”, avait déclaré la juge Margarita Kotova, au début de la lecture du jugement, qui a pris plusieurs heures. Le parquet avait requis treize ans de prison.

L’opposant russe, âgé de 45 ans, était jugé depuis la mi-février dans l’enceinte même de sa colonie pénitentiaire à 100 kilomètres à l’est de Moscou, des poursuites qu’il qualifie de politiques. Il purge déjà depuis un peu plus d’un an une peine de deux ans et demi de détention pour fraude, dossier également monté de toutes pièces selon lui.

A l’issue du jugement, Alexeï Navalny pourrait être transféré, à la demande du parquet, dans une prison à « régime sévère », où les conditions de détention sont beaucoup plus dures et qui est bien plus éloignée de Moscou. Environ une centaine de journalistes ont assisté à une retransmission vidéo de l’audience dans une salle de presse aménagée dans la colonie pénitentiaire. Aucun soutien de l’opposant n’était présent – si ce n’est ses deux avocats –, en pleine vague d’intimidation et de répression contre les voix critiques du Kremlin.

Dans l’affaire jugée mardi, les enquêteurs accusent M. Navalny d’avoir détourné des millions de roubles de dons versés à ses organisations de lutte contre la corruption et d’« outrage au tribunal » au cours d’une de ses précédentes audiences.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png