Actualité

Pays-Bas : forcés de fermer des prisons car il y manque de détenus

C’est le journal Les Echos qui rapportent que ce drôle de problème est causé par une diminution significative de la criminalité aux Pays-Bas. Alors que chez les pays voisins, le problème de la criminalité est malheureusement marqué par une hausse, les Pays-Bas eux, manquent de criminels à enfermer!

Afin de pallier au problème des centres pénitentiaires qui sont de plus en plus vides, les autorités n’ont donc pas le choix de fermer certains centres pour concentrer les populations dans d’autres centres.

À cet effet, le ministre de la Protection de l’Etat de droit, Sander Dekker, a dû faire l’étonnante annonce comme quoi 4 centres de détention devraient fermer leurs portes: “Le financement de prisons vides coûte des millions d’euros par an qui sont prélevés sur les impôts des contribuables.

Aux Pays-Bas, les derniers rapport affirment que la capacité d’emprisonnement est de 13 622 détenus tandis que les études démontrent que d’ici 2023, on aura seulement besoin de 9813 cellules.

Pour ajouter au “problème” de désertion des prisons, il faut aussi tenir compte que d’ici 5 ans, on se retrouvera alors avec 4000 cellules qui seront libres.

Il reste que la fermeture des quatre centres ne signifiera pas qu’on ferme définitivement 4000 cellules, car une hausse de la criminalité est fortement envisageable et ainsi, on n’a fermé que 1500 cellules pour le moment.

Outre une diminution de la criminalité, un autre facteur pouvant expliquer les prisons qui se vident est l’augmentation des peines alternatives.

Lire l’article en entier.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png