Témoignage

Maroc : “quand il n’y a pas de famille...”

Le père Daniel Nourrissat, du Diocèse de Dijon, est prêtre au Maroc depuis 2005. Il se rend régulièrement dans quatre établissements pénitentiaires dans la région de Rabat en tant qu’aumônier. Il témoigne des différents rôles que cette position implique, de son importance pour les détenus de nationalité étrangère et de la place qu’occupe la religion.

Ce témoignage est à lire en parallèle du reportage Voie sans issue de la journaliste Camille Grange.

Pour les prisonniers migrants, les familles sont à cinq ou dix mille kilomètres, donc nous sommes un peu leur famille.

Ils me font lire les choses différemment.

De beaux moments d’humanité

++

En écho

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png