Actualité

France : la prise en charge de la radicalisation en prison avance à tâtons

“Déradicalisation”. Ce mot terrible est entré dans le vocabulaire courant en moins d’un an, comme en réaction à l’horreur des attentats qui ont frappé la France et la Belgique en 2015 et 2016. Il est impropre, car il ne s’agit pas de faire des lavages de cerveau à des terroristes endurcis. Face à un terrorisme islamiste en mesure d’emmener dans sa furie destructrice des petits délinquants ou des extrémistes religieux, il s’agit de chercher à prendre en charge ces personnes et de prévenir la radicalisation des autres.

Lire l’article entier.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png