Actualité

France : feu vert à la nomination de Dominique Simonnot comme Contrôleuse générale des prisons

Dominique Simonnot sera donc bien la nouvelle contrôleuse générale des lieux de privation de liberté. Le Parlement a approuvé mardi soir la nomination, proposée le 5 octobre par Emmanuel Macron, de la désormais ex-journaliste du Canard enchaîné, avec une courte majorité.

Auditionnée un peu plus tôt dans l’après-midi par les parlementaires, elle n’a pas mâché ses mots: elle n’a “pas l’intention de diriger une institution qui servirait d’alibi”.“C’est un énorme problème” que les recommandations du contrôleur général ne soient pas contraignantes, a estimé avant le vote la chroniqueuse judiciaire de 68 ans (qui a également travaillé pour Libération).

“Je ferai tout ce que je peux pour que ces recommandations soient appliquées avec la plus grande fermeté”, a-t-elle ajouté.

“Je ne me priverai pas d’alerter la presse et de venir vous voir pour vous demander de l’aide, après tout le législateur est aussi là pour arranger les choses, moi je ne demande qu’à travailler avec les institutions”, a assuré Mme Simonnot aux sénateurs qui l’interrogeaient. Le poste était vacant depuis le départ à la mi-juillet d’Adeline Hazan, qui a occupé pendant six ans la direction de cette autorité administrative indépendante.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png