Actualité

France : faute d'agents, un détenu sur quatre ne peut être présenté au juge

Ce chiffre a été multiplié par six en trois ans dans les zones où c’est l’administration pénitentiaire qui gère les transfèrements des détenus, selon les conclusions accablantes de ce rapport auxquelles Europe 1 a eu accès.
Depuis 2010, la compétence est transférée progressivement, région par région, des forces de l’ordre aux agents l’administration pénitentiaire.
Mais ça coince.
En zone où l’administration pénitentiaire est compétente, près d’un détenu sur quatre ne peut pas être sorti de prison. Alors certes, la population carcérale a augmenté, mais les inspecteurs sont clairs, il y a manque de personnel pénitentiaire. La réforme n’a pas prévu assez de recrutements.

“Un surveillant pour deux détenus et 60 heures sup’ par mois”.

Un chiffre qui a explosé en 3 ans : en 2014, on comptait 4% d’“impossibilité de faire”, 11% en 2015 et 24% à juin 2016. Dans certaines régions comme la Bretagne, c’est même 50%. “La semaine dernière, un gros procès d’un réseau mafieux devant la cour d’appel de Rennes se tenait, avec neuf surveillants pour 17 détenus, soit un surveillant pour deux détenus”, se désole Emmanuel Baudin, délégué syndical SNP FO pour le Grand-Ouest pour qui “la sécurité n’était pas assurée”.

Lire l’article entier.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png