Actualité

Côte d'Ivoire : le président ivoirien gracie 3 100 prisonniers de la crise postélectorale de 2010

Une “nouvelle opportunité en vue d’un rassemblement de la nation et de la consolidation de la paix”. Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire, a présenté en ces termes sa décision d’accorder la grâce à trois mille cent détenus de la crise postélectorale, dans son traditionnel discours à la nation, jeudi 31 décembre. Le chef de l’Etat, réélu dès le premier tour, en octobre, avec 83,66 % des suffrages, pour un nouveau mandat de cinq ans, a précisé que certains prisonniers pourront “recouvrer immédiatement la liberté, et d’autres voir leur peine réduite”.

Pendant la campagne présidentielle, l’opposition n’a cessé de réclamer la libération des détenus politiques. Elle a reproché à M. Ouattara de ne pas avoir réconcilié le pays et de mettre en œuvre une “justice des vainqueurs”, qui ne s’intéresse qu’aux auteurs d’exactions du camp de l’ancien président Laurent Gbagbo, mais pas à ceux de son propre camp. Soixante-dix prisonniers politiques du pays ont été libérés en 2015, selon un décompte de la presse locale.

Lire l’article entier.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png