Actualité

Belgique : mini-prisons, le projet de Koen Geens se précise

Dès cette semaine chacun peut poser sa candidature pour exploiter une mini-prison. Il s’agit d’un des projets du ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) pour désengorger les prisons : créer de petites structures pour des détenus qui arrivent bientôt au terme de leur peine.

C’est une idée qui est déjà appliquée dans plusieurs pays. Il s’agit en réalité de “maisons de transit” pour une quinzaine de détenus.

La surveillance y est moins importante que dans les prisons ordinaires : davantage de liberté de mouvement, mais des règles subsistent. Si elles sont violées, le détenu retournera dans son établissement d’origine.

Des critères de sécurité assez stricts détermineront quels détenus pourront achever leur peine dans ces micro établissements.

En principe, tout citoyen peut se déclarer candidat pour exploiter les mini prisons, mais ce ne sera sans doute pas le cas dans la réalité. Ce sont surtout des ASBL qui vont proposer leur candidature, ou des entreprises.

Car l’infrastructure demeure importante pour 15 détenus, mais il y a un suivi très précis pour une réinsertion réussie. Des questions demeurent encore sur la surveillance de ces personnes. Le ministre Geens souhaite créer une centaine de places.

La phase test devrait bientôt commencer. Deux maisons de transition ou mini-prisons ouvriront dans un premier temps, une en Flandre l’autre en Wallonie.

Lire l’article original.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png