Actualité

Belgique : détention d’enfants migrants, les premières photos du centre pour familles

Des familles en situation irrégulière pourront être enfermées dès juillet, en vue de leur éloignement, annonce Theo Francken dans les colonnes de Sudpresse et Het Laatste Nieuws ce mardi. L’arrêté royal qui cadrera la détention a été envoyé au Conseil d’Etat après validation par le gouvernement.

Le projet, prévu à l’origine pour la fin 2017, n’a cessé d’être reporté en raison du retard des travaux. Les conditions météorologiques de l’hiver n’ont particulièrement pas aidé, rendant le sol détrempé complètement impraticable pour les machines. Problème désormais réglé : les unités pour familles sont finalement sorties de terre, comme en attestent les photos et vidéos obtenues par Le Soir.

L’avocat Alexis Deswaef, spécialiste des droits de l’homme et du droit des étrangers, a pu filmer et photographier les lieux le 5 mai dernier, à l’occasion d’une visite de parlementaires au centre fermé 127 bis auquel seront rattachées les familles. On y découvre les quatre unités en préfabriqués, qui attendent encore leur revêtement, ainsi que le terrain qui devrait être transformé en aire de jeux et qui borde littéralement les pistes de l’aéroport de Zaventem.

A côté des pistes

Le centre est situé le long des pistes 25L et 07R, qui servent à 85 % à l’atterrissage des avions, explique le service de médiation fédéral pour l’aéroport de Bruxelles-National. Mais les 15 % restants exposent les lieux à des niveaux sonores particulièrement élevés comme on peut le remarquer sur la vidéo.« Lorsque nous sommes arrivés, un avion encore beaucoup plus gros décollait, j’étais stupéfait du bruit », relève l’avocat.

Lire l’article en entier.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png